Norvège – part 2

Nous voilà en route pour les plus beaux fjords de Norvège. Nous rejoignons le mini port de Hellesylt, pour une traversée vers Geiranger et le Geirangerfjord.

Vue depuis Hellesylt
Aux premières loges
Cascade et kayaks pour l’échelle

Après avoir accosté à Geiranger, nous prenons de la hauteur et rejoignons un gîte au bout d’une petite route. Malgré la chaleur, nous parcourons le sentier jusqu’à un magnifique point de vue sur le Geirangerfjord.

C’est pas mal…

Le road-trip continue vers Jostedalsbreen National Park avec des vues incroyables jusqu’à notre camping du soir, au bord d’un joli lac.

Petite vue sympathique…
Mais la beauté de cette route…

Cette nouvelle journée va à nouveau nous en mettre plein les mirettes. Direction Briksdalbre pour une randonnée facile vers une langue glaciaire. Il fait très chaud, et le passage près d’une cascade nous donne un coup de fraicheur. Il faut juste passer vite pour ne pas trop arroser le bébé !

Même pas trempées

Nous profitons bien de cette belle journée avant de reprendre la route vers notre point de chute du soir. Une cabane un peu au milieu de nul part, sur les hauts plateaux norvégiens à côté d’un lac parfait pour la baignade.

Notre hütte et sa terrasse avec vue
On n’est pas trop mal
Le lendemain, petit tour tranquille dans le secteur avec baignade en option

Après cette petite parenthèse isolée, nous redescendons vers les fjords.

Yep, ça descend !
Le joli village de Balestrand

Prochaine étape : la traversée Gudvangen-Kaupanger à travers le magnifique Nærøyfjord.

Fin de journée à la plage 🙂

Notre périple autour des fjords se termine et nous reprenons le chemin des parcs nationaux avec un nouveau secteur du Jostedalsbreen NP. Après une semaine de beau temps quasi non stop, nous avons finalement une journée maussade, voire menaçante. Nous décidons quand même de tenter notre chance sur une randonnée du secteur. On hésite pas mal à faire demi-tour en cours de route en entendant tonner sur les sommets voisins. Finalement, nous poussons jusqu’au bout car nous savons qu’une petite cabane nous attend et que nous pourrons nous protéger et laisser passer l’orage en cas de besoin. Nous ne regrettons pas. Nous sommes seuls au monde dans un décor incroyable de roches et de glaciers.

Brève pause dans la cabane. Au final nous préférons redescendre rapidement tant qu’il ne pleut pas

La météo se dégrade mais nous décidons malgré tout d’aller jeter un coup d’œil à la langue glaciaire la plus accessible de cette partie du parc.

Comme il s’est mis à pleuvoir, on a pris la version rapide pour le retour. Ce coin là était autrement plus touristique que notre randonnée du matin !

Le jour suivant, le temps maussade se poursuit. Nous nous décidons alors pour une petite visite culturelle de la belle église en bois debout de Borgund. Les parties les plus anciennes de l’église datent d’avant 1200 : impressionnant !

Stavkirke de Borgund
Détail sculpté
La structure intérieure est assez dingue aussi

On ne regrette pas notre escapade culturelle et on reprend la route pour les abords du Jotunheimen National Park. Si vous avez lu avec suffisamment d’attention l’article précédent vous allez vous dire qu’on tourne en rond car nous y étions déjà lorsque nous avons parcouru une partie de la Bessegen Ridge. Ca n’est pas totalement faux mais on va cette fois s’intéresser à la partie ouest du parc. Nous rejoignons notre point du chute pour la dernière partie du séjour en faisant quelques pauses photo sur la route qui est superbe, une fois n’est pas coutume… Cependant, comme on a pu reprendre les mêmes le lendemain mais sous un grand soleil, vous aurez la version ensoleillée !

N’ayant pas trouvé à l’avance d’itinéraire de randonnée, on retourne sur les hauts plateaux traversés sous les nuages. On trouve un semblant de boucle sur l’application ViewRanger et c’est parti. Les paysages sont sublimes et l’appareil photo mitraille. Des lacs, de la linaigrette, des glaciers, des cailloux et quasi aucun randonneur. On est aux anges et on marche plusieurs heures avec des étoiles dans les yeux.

Pause déjeuner, il faut faire de l’ombre au bébé :p

Pour notre dernier jour dans ce parc, nous visons une vallée isolée et faisons un aller-retour le long de quelques lacs.

On a vu peu d’animaux, mais un renne pour notre dernière rando, c’est cool !

Le voyage s’achève. On en a pris plein les yeux. On a eu une météo (un peu trop) incroyable, en plein épisode de canicule en Europe et le combo road-trip/randonnées avec un bébé de 3 mois s’est idéalement bien passé ! Étonnamment, on était quasiment toujours seuls sur les sentiers de randonnée, c’était génial.

Nous reprenons la route vers Oslo et finissons les vacances par une dernière baignade dans un lac :). Il ne reste plus qu’à rêver aux prochaines vacances, qui vont se faire attendre plus que prévu, notre séjour en Grèce de ce début de printemps 2020 ayant été une victime collatérale du Covid-19…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *