De l’eau, de la pluie, du fun (et pas d’oasis)

Apres nos performances en VTT (ça fait mal aux fesses le VTT), on quitte Queenstown et la région de l’Otago pour entrer dans le Southland. On passe pas mal de temps à étudier les prévisions météo pour établir notre programme des prochains jours dans le Fiordland (le pays des fjords quoi) car la pluie règne en maître dans cette région et on n’aime pas trop marcher sous la pluie (ouais on est un peu chochotte). De manière très calculée nous arrivons donc à Te Anau sous les averses. Hop,  un petit pique-nique dans le van le temps qu’il arrête de pleuvoir et on part faire une promenade conseillée par la dame du visitor center. Comme on adore se promener dans la forêt (aussi jolie soit-elle) et qu’il recommence à pleuvoir, on fait demi tour avant l’objectif (une hutte à 1h30 de marche). On s’arrête au wildlife center parce que c’est gratuit et qu’on peut voir des oiseaux chelous : un kea qui fait son nid et qui choppe les feuilles que Victor lui donne,  un kaka (un autre genre de perroquet qui ressemble un peu au kea) qui nous siffle, un canard qui réclame à manger (y’a une petite boîte spéciale pour lui donner des trucs à grignoter) et d’autres drôles d’oiseaux rares et endémiques. Comme on s’amuse bien on fait quand même une donation : on est civilisé tout de même !!

Victor a encore trouvé un pote canard

Victor a encore trouvé un pote canard

Ensuite on loue des chaînes en cas de neige pour nous engager sur la Milford Road : la route qui rejoint le fameux Milford Sound. On campe au bord du lac Te Anau et on profite d’un joli coucher de soleil.

 

Un joli lac,  et même pas trop de sandly

Un joli lac, et même pas trop de sandflies

Mardi 7 octobre (j’ai retrouvé le fil des jours !) nous parcourons la Milford Road en nous arrêtant régulièrement pour profiter du paysage. On randonne également jusqu’à un superbe point de vue sur le début de la Routeburn Track : une des Great Walks du pays (un trek de 3 jours renommé pour ses paysages mais il est trop tôt dans la saison pour le parcourir en toute sécurité).

Mirror lakes

Mirror lakes

Key summit

Key summit

Key Summit again

Key Summit again

Content d'être là !

Content d’être là !

Finalement, après le passage du tunnel le plus flippant du monde, on atteint Milford Sound en milieu d’après-midi. Le ciel est uniformément gris mais les falaises restent très belles.

Milford Sound

Milford Sound

Il y a très peu de logement dans le coin et on campe donc au seul endroit possible. La route retour (c’est un cul de sac) ferme à 17h30 pour risque d’avalanche et nous sommes donc coincés dans notre petit bout du monde. Le lounge est accueillant et bien chauffé et on squatte les canapés !

 

Après une nuit de pluie et la réouverture de la route qui tarde un peu, on part faire un tour dans Milford Sound avec le seul bâteau qui veut bien partir ce matin. On est une petite vingtaine et c’est vraiment top malgré les nuages. Des dizaines de cascades se sont formées avec la pluie de cette nuit et même si beaucoup ont déjà disparu le décor est magnifique. Le bâteau fait demi tour une fois arrivé à l’embouchure de la mer de Tasman. Heureusement que ce passage n’est pas trop long car on commence à verdir avec Victor. Le café au lait pris sur le bâteau n’aide pas non plus… Sur le retour, on a même le droit à quelques rayons de soleil.

Cascades

Cascades

Un loulou de mer

Un loulou de mer

Milford Sound sous le soleil

Milford Sound sous le soleil

De retour sur la terre ferme, il est temps de repartir vers Te Anau. On refait quelques pauses photo sur le chemin et on se pose pour la soirée dans un camping.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *