Let it snow, let it snow, let it snow

Pile au moment où l’été revient à Genève, je me replonge dans les premières sorties hivernales de 2020-2021, le décalage est parfait !

L’émerveillement des premières chutes de neige et de cette couche cotonneuse est toujours le même, surtout en début de saison. Alors même si le soleil n’est pas au rendez-vous, il est bien agréable de se promener dans ce paradis blanc. Avec Margot, il nous faut cependant une option pour être au chaud pour le déjeuner. Pour la première sortie hivernale, début décembre, nous optons pour la forêt du Risoux et ses nombreuses cabanes de bucherons.

En route !
La luge ça va bien un moment, mais ça casse le dos…
Bien arrivés à la cabane de la Merminette
Hop, petit nettoyage de rigueur à l’arrivée

Découverte de la neige profonde, déjeuner presque au chaud avec le poêle allumé et petit coucou à nos amis Alban et Véro qui sont par hasard dans le secteur aussi.

Petit thé tous ensemble dans la cabane, avant de repartir chacun de son côté
Pas facile de marcher dans la neige fraiche !
Fin de journée

Le lendemain, on ne résiste pas à faire un petit saut au Salève pour faire nos traces dans la poudreuse.

Les nuages se déchirent à notre arrivée : bon timing

Puis le week-end suivant, direction la Givrine et la cabane du Carroz. Nous profitons du laps de temps très bref de réouverture des buvettes pendant ce mois de décembre pour faire notre pause déjeuner au chaud. C’est étonnant comme on croise peu du monde sur le sentier de la cabane alors que la Givrine est surpeuplée sur ses sentiers piétons. La ballade jusqu’au Carroz est un enchantement sous la neige fraiche.

Cabane en vue !
Après le déjeuner, le soleil a définitivement perdu la partie

Début janvier, avant les nouvelles restrictions de circulation, nous profitons d’un week-end à Montriond, juste à côté de Morzine. Heureusement il ne fait pas trop froid en journée et nous pouvons déjeuner dehors.

Le samedi, direction le sommet du Mont Chéry par le sentier raquette. Au sommet des pistes fermées, nous voyons tout plein de skieurs/snowboardeurs de randonnée qui viennent de faire la montée pour profiter d’une descente. Les gens s’adaptent aux conditions particulières, mais c’est chouette de voir que beaucoup sont prêts à faire un petit effort physique pour profiter d’une descente (c’est un secteur sûr vu les conditions nivologiques, donc pas de problème de ce côté là)

Un petit tour de luge pour mademoiselle à la descente.

Le soir, nous faisons un petit tour au crépuscule autour du lac de Montriond. Il fait un froid glacial mais le tableau est charmant.

Le lendemain, direction la Pointe Ratti. Il y a beaucoup beaucoup de monde, dont certains n’ont visiblement pas l’habitude de faire le dénivelé dans le sens de la montée. Mais il y a 500m à grimper pour arriver au superbe point de vue de la Pointe Ratti, les skieurs et snowboardeurs pourront profiter d’une chouette descente. Pour nous, après un pique-nique ensoleillé, c’est une descente plus tranquille, en raquettes qui nous attend, avant le retour sur Genève.

Les Dents du Midi sont bien visibles
Au sommet
Pique-nique, avec la vue qui va bien…
Champ de paillettes
Il est temps de dire au-revoir au Mont-Blanc

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *