Dolomites – part 2

Après la foule des derniers jours, nous optons pour une boucle un peu plus sérieuse qui devrait nous garantir un peu plus de tranquilité : le tour de Croda da Lago. Et en effet, quel contraste ! Nous n’avons pas croisé grand monde de la journée. En même temps la montée dans le pierrier n’était pas des plus agréables et assez ardue. Le temps relativement couvert nous a permis de ne pas trop souffrir de la chaleur.

Nous faisons une pause pique-nique et construction/déconstruction de cairns au col puis reprenons la randonnée dans un paysage moins minéral, jusqu’au joli lac Federa. On rêve un peu devant les falaises qui bordent le lac en voyant redescendre des grimpeurs. La fin de journée nous donne une jolie vue sur les Cinque Torri et nous faisons une dernière pause trempette dans un ruisseau glacé.

Mini randonneuse
Les Cinque Torri

Le lendemain, j’ai le droit à mon cadeau d’anniversaire en avance : une journée de grimpe avec un guide dans les Cinque Torri. Je passe un super moment à parcourir deux grandes voies faciles puis quelques moulinettes dans ce petit paradis pour grimpeurs.

La vue du haut d’une des tours des Cinque Torri est plutôt sympa

Après cette sympathique journée, nous finissons par un tour dans Cortina d’Ampezzo avec Spritz et bruschetta dans un bar. Bébé glouton est convaincue par les bruschettas.

Le lendemain, nous montons au Pic Lagazuoi en téléphérique. La vue à 360° sur les Dolomites est superbe.

La Marmolada, plus haut sommet des Dolomites (3342m), et ce qui reste de son glacier…

Depuis le sommet, on entame à pied la descente, et on découvre les tunnels creusés dans le rocher, à plus de 2800m d’altitude pendant la première guerre mondiale. Glaçant d’imaginer l’hiver là-haut en temps de guerre….

C’est caillouteux… Mission recherche d’un spot de pique-nique : on vise le patch verdoyant, en bas à gauche
Spot pique-nique trouvé 😀
Chemin de descente, avec le soleil qui joue à cache-cache sur les montagnes. Au deuxième plan, à gauche, on voit les Cinque Torri.

Après ces cinq jours autour de Cortina d’Ampezzo, nous changeons de point de chute pour trois nuits à San Cassianno, un petit village dans une autre vallée des Dolomites. Le temps est moins agréable pour ces trois jours, mais nous faisons quand même de chouettes excursions.

Nous montons un jour à l’alpage de Fanes, jusqu’au lac Piciodel. Le temps est incertain mais nous prenons quand même notre temps pour quelques pauses agréables.

La jolie vallée, une fois le col de Locia passé
Dessert au refuge Fanes, y’avait pas de struddel aux pommes, alors c’est gâteau aux pommes :p
Petite averse
Petite pause au col de Locia (2069m) avant la descente vers le parking et l’arrivée sous la pluie battante

Le lendemain, le temps étant très médiocre, nous faisons une excursion au plateau Plan de Corones, accessible uniquement en télécabine. Au sommet on trouve deux musées : le musée de la photographie de montagne et le musée Messner. Nous passons donc un moment à parcourir ces deux musées et à nous promener sur le plateau en regardant l’orage arriver, avant de redescendre en télécabine (sous l’orage…).

Pour notre dernière nuit dans les Dolomites, nous décidons de réserver une nuit en refuge. On a de la chance, on trouve un refuge avec une chambre double, donc bingo ! Après un début de journée et un pique-nique sous la pluie, on entame la montée en début d’après-midi. Le refuge de Firenze est facilement accessible en télécabine, mais on a suffisamment pris les remontées pour ces vacances alors on monte avec nos petites gambettes et nos épaules costaudes (oui c’est correct, j’ai vérifié) les 500 mètres de dénivelé. De toute façon, un refuge, ça se mérite, sinon c’est pas un refuge :D.

Au refuge on trouve des potes
Et en fin de journée, le beau temps revient
La vue depuis le refuge, et sur la via ferrata de Victor du lendemain

Pour fêter la première nuit en refuge de notre petite montagnarde, elle profite du dîner au moins autant que nous avec les spécialités du coin et la poêlée de champignons (qui marque le début d’une passion incroyable pour cet aliment)

Le lendemain, on laisse les gros sacs au refuge et on part pour une journée de randonnée dans le secteur, qui nous emmène découvrir le profil incroyablement photogénique de la petite chaîne de montagne de Fermeda.

On se trouve une petite buvette avec beaucoup trop de monde autour mais je m’y arrête quand même pour le pique-nique car il y a une aire de jeux vraiment géniale pour les petits. Victor part de son côté pour une via ferrata du secteur et on reste dans le coin avec bébé bouclette pendant un bon moment à regarder les chèvres puis les ânes.

Et en plus, sur le chemin je trouve un spot à edelweiss <3
En redescendant vers le refuge, la vue est sympa aussi

Je redescends vers le Rifugio Firenze pour attendre Victor avec un cappucino et un struddel (heureusement que les parts sont honnêtes car bébé glouton prend une taxe à chaque fois). Cette dernière aventure clôture nos vacances dans les Dolomites. Malgré une organisation en dernière minute et au jour le jour, nous avons passé de super vacances dans cette région. Les montagnes y sont incroyables et les projets de trek, via ferrata et grandes voies y sont quasiment infinies.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *